Les chefs Innus ont rencontré des ministres fédéraux pour jaser d’autonomie, de justice…

La délégation innue à l'assemblée des chefs des Premières nations à Ottawa du 6au 8 décembre. (photo ITUM)

Des chefs de la Nation Innues, dont Mike Mckenzie d’Uashat mak Mani-utenam, ont profité de leur participation à l’assemblée des Premières Nations qui a pris fin vendredi à Ottawa, pour discuter de dossiers qu’ils jugent prioritaires avec des ministres du gouvernement du Canada.

Le chef Mike Mckenzie a exprimé ses inquiétudes quant à la surreprésentation des citoyens des Premières Nations dans le système juridique avec le ministre de la Justice, David Lametti. Il a proposé des alternatives pour la réinsertion sociale des contrevenants.

Le chef des Innus d’Uashat mak Mani-utenam a aussi parlé des objectifs d’ITUM pour la prise en charge de l’éducation et d’une gouvernance visant l’autodétermination avec la ministre des Services aux Autochtones. Il a également échangé avec le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Marc Miller, des manières d’améliorer la relation entre les Innus et le gouvernement fédéral.

Plusieurs priorités des chefs

La rencontre qui regroupait, à Ottawa, des chefs des Premières nations de partout au pays, a adopté plusieurs résolutions importantes. L’obtention d’une indemnisation pour les personnes qui ont subi des préjudices en raison du financement discriminatoire du Programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations devient une des grandes priorités de l’assemblée des chefs.

Le chef des Innus d’Uashat mak Mani-utenam Mike Mckenzie et le ministre des Relations Couronne-Autochtones Marc Miller (photo ITUM)

Les leaders autochtones se sont attardés aussi sur plusieurs autres thèmes prioritaires lors de la rencontre de trois jours, dont la prévention du suicide chez les jeunes, l’itinérance, les droits de pêche et le développement économique.