Les Chambres de commerce demandent aux citoyens de la Côte-Nord d’être compréhensifs face à la pénurie de main-d’œuvre

La pénurie de main-d'oeuvre complique les choses dans le secteur de la restauration à Sept-Îles .(Photo:ArsenalMédia)

Les Chambres de commerce de la Côte-Nord font une demande aux citoyens de faire preuve de tolérance, de bienveillance et d’empathie envers les différentes entreprises de la région, face à la pénurie de main-d’œuvre dans les organisations locales.

La pénurie de main-d’œuvre dans la région se fait ressentir dans plusieurs milieux. La situation ne s’améliorera certainement pas avec le retour des élèves sur les bancs d’école. Plusieurs commerçants sont à bout de souffle, et se doivent de fermer leurs portes certains jours dû au manque d’employés. D’autres doivent faire preuve de créativité, se serrer les coudes, demander à la famille d’y participer.

En tentant de joindre la propriétaire d’un restaurant de Sept-Îles, ce mercredi soir, il a été impossible de lui parler, puisque celle-ci se devait de faire la cuisine, étant en manque de cuisiniers.

L’Alliance des Chambres de commerce demande donc aux Nord-Côtiers de faire preuve de compréhension et de patience. La période estivale est très active et n’est pas terminée. La solidarité est primordiale pour libérer un peu de pression sur les travailleurs en poste, et ainsi laisser les commerces ouverts et garder les services actifs.

Les commerçants ont fait face à plusieurs obstacles, tel que le confinement, la PCU, et bien d’autres situations, qui ne cesseront apparemment de les surprendre. Ils devront, en plus du manque de personnel déjà présent, ajouter des services à l’accueil pour gérer les passeports vaccinaux dans certain endroits.

Cette situation existait bien avant la pandémie, mais cette dernière n’a fait que l’envenimer, mais aucune action ne semble avoir été prise pour la contrer. Il est donc prioritaire pour l’alliance d’avoir un plan clair pour la main-d’œuvre qui va de pair avec le plan de relance.