Les élus de la Ville de Sept-Îles votent un budget 2023 avec des dépenses en hausse de 5M$ et des taxes de 5,4%

Le directeur général Patrick Gwilliam, le maire Steeve Beaupré et la directrice des finances Suzy Lévesque lors d’une présentation du Budget 2023 de la Ville de Sept-Îles. (Photo Jean St-Pierre, Macotenerd.com)

Le budget de la Ville de Sept-Îles passe de 75 à 80M$. Le conseil municipal a voté un budget 2023 avec une hausse de la taxe foncière de 5,4%, ce qui représente 145$ de plus sur le prochain compte du propriétaire de la maison moyenne, qui est évaluée à 226 250$.

Sept-Îles se retrouve avec un nombre jamais vu de projets en immobilisations qui arrivent en même temps, dont le début du chantier de l’aréna. À elles seules, les dépenses en environnement pour l’eau potable, les égouts et les déchets augmentent de 1,6M$ pour 2023.

Certaines dépenses explosent

Le maire Steeve Beaupré a défendu qu’il faille voir les dépenses en immobilisations comme des investissements dans la jeunesse et les loisirs. Il s’attriste de voir exploser les coûts d’opération du lieu d’enfouissement sanitaire et le prix des produits chimiques de l’usine d’eau potable.

«Avec l’inflation, tout coûte plus cher pour offrir les mêmes services aux citoyens!». La directrice des finances Suzy Lévesque a donné l’exemple des dépenses en carburant de la Ville de Sept-Îles. Elle prévoit qu’il en coûtera près d’un million en carburant en 2023, soit 213 000$ de plus que cette année.

Le contexte économique est défavorable à la Ville, constate le maire Beaupré. Il souhaite que le gouvernement soutienne davantage les municipalités aux prises avec l’inflation et une forte hausse des coûts de construction.

Steeve Beaupré aimerait voir doubler la subvention de 5M$ consentie pour le remplacement du vieil aréna. Le directeur général Patrick Gwilliam a rappelé que le projet est maintenant évalué à 33,7M$ plutôt que 21M$ lors de sa conception.

57 projets d’infrastructure

La Ville de Sept-Îles espère réaliser des dépenses de 182,4 millions sur 3 ans en immobilisations, dont 57 projets d’infrastructure en 2023.

En plus de l’aréna neuf, 8,2M$ serviront à la construction d’une usine de traitement à Moisie, 5,8M$ pour un site de compostage, 5M$ pour refaire la rue Napoléon entre Franquelin et Laure et un million pour un nouveau skate-park au centre-ville.

Le conseil municipal a budgété 1M$ pour l’hôtel de ville, mais aucune décision n’est encore prise sur l’avenir du bâtiment actuel. Le maire Steeve Beaupré a promis une décision en 2023, lorsque la négociation avec les responsables de l’agrandissement de l’urgence de l’hôpital régional sera complétée.