Les élus de Sept-Îles donnent raison à un plaignant qui dénonce un véhicule en marche sans chauffeur

La Ville de Sept-Îles a une politique pour l'utilisation de ses véhicules

Le conseiller Denis Miousse et le maire Steeve Beaupré ont donné raison à un citoyen qui a dénoncé la présence d’un camion de la Ville en marche pendant plusieurs minutes sans personne à bord dans son quartier. Il s’agit d’une pratique coûteuse et polluante, déplore le payeur de taxe.

L’essence se vendait 1,95$ le litre et il faisait doux, lorsque le citoyen a contacté son conseiller. «Il a raison», a admis le directeur général Patrick Gwilliam lors d’une séance publique à l’Hôtel de Ville hier soir.

Ce qui est demandé aux employés utilisant les véhicules municipaux, c’est de fermer le contact lorsque l’on stationne, sauf pour la machinerie lourde lors de grand froid. Le citoyen a eu raison de souligner la situation à un élu, commente le maire Beaupré.

Le suivi sera effectué auprès du travailleur fautif. Un rappel de la politique de la Ville sera communiqué aux équipes de travail.