Les gens d’Anticosti et la Basse-Côte-Nord veulent un droit de séjour sur le Bella Desgagnés

Le Bella Desgagnés charge chaque semaine à Rimouski et Sept-Îles la marchandise destinée à Anticosti et la Basse-Côte-Nord pendant la saison de navigation.

Le maire d’Anticosti John Pineault garde espoir d’un ajustement pour permettre aux insulaires et aux citoyens résidents de la Basse-Côte-Nord de voyager à bord du navire de desserte Bella Desgagnés. Le maire n’accepte pas la décision de la compagnie Relais Nordik, qui veut protéger son personnel.

Actuellement, Air Liaison fournit le seul accès régulier vers Anticosti quatre fois par semaine, même le lien touristique en zodiac à partir de Rivière-Saint-Jean ne sera pas activé en cet été de pandémie.

John Pineault, maire Anticosti

La population d’Anticosti est vieillissante et plusieurs personnes ont peur de prendre l’avion. La décision de Relais Nordik complique aussi le déplacement de travailleurs vers Anticosti qui planifie différents chantiers d’infrastructure. Le maire John Pineault défend que le confinement est agréable à Anticosti, mais que les visiteurs manquent au décor printanier.

Entrevue complète avec John Pineault