Les Innus prennent en charge le déboisement d’un futur tronçon du prolongement de la route 138

La Minganie et la Basse-Côte-Nord sont encore très mal desservies en téléphonie cellulaire, ce qui compromet la sécurité sur la route 138.

Une entente de collaboration se concrétise entre le gouvernement du Québec et le Conseil des Innus d’Unamen Shipu pour le déboisement entre Kegaska et La Romaine.  Les prochains travaux seront réalisés sur un segment d’un peu plus de 20 kilomètres situé entre les rivières Musquaro et Washicoutai.

La construction de la route 138 entre Kegaska et La Romaine a été amorcée en août 2021. Le tronçon aura une longueur d’un peu moins de 49 kilomètres et comprendra 13 structures. Des travaux de déboisement ont été réalisés dans ce secteur au cours des derniers mois. Les équipes seront de retour sur le terrain au printemps 2022.

Le ministre des Transports François Bonnardel, le ministre responsable de la Côte-Nord Jonatan Julien et le ministre des Affaires autochtones Ian Lafrenière ont confirmé l’entente par communiqué hier.  «On s’approche de plus en plus du raccordement complet de la Basse-Côte-Nord avec l’ensemble du Québec», a déclaré François Bonnardel.  «Cette entente permettra à la communauté des Innus d’Unamen Shipu de prendre une part active à la réalisation des travaux», se réjouit Ian Lafrenière.

Par la suite, pour relier Tête-à-la-Baleine à La Tabatière, environ 30 kilomètres de route et cinq ponts devront être construits. Les gouvernements ont déjà confirmé un investissement de 695,5 M$ pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord, soit 285,6 M$ provenant du ministère québécois des Transports, 225,1 M$ de la Société du Plan Nord et 184,8 M$ du gouvernement du Canada.