Les Innus seront invités à se mobiliser avec une hausse des croisières internationales à Sept-Îles

La présence autochtone est appréciée des croisiéristes qui débarquent à Sept-Îles

Face au fort potentiel de croissance des croisières qui font escale à Sept-Îles/Uashat, les Innus seront appelés à s’impliquer davantage. Le vice-président de Destination Sept-Îles Nakauinanu Serge Mckenzie veut professionnaliser la participation autochtone et améliorer les standards d’accueil des croisiéristes.

Après l’année de croisière record qui a pris fin lundi, 2023 et 2024 s’annoncent en croissance vers l’objectif de 30 navires par année. La baie de Sept-Îles à l’abri des grands vents a accommodé des entreprises de croisières cet automne. Destination Sept-Îles Nakauinanu gagne en notoriété, ce qui augure bien pour l’avenir.

Lire aussi : Deux croisières internationales par deux magnifiques journées pour conclure une saison record à Sept-Îles

Serge Mckenzie est engagé dans l’accueil depuis plusieurs années. Il est conscient de l’importance d’avoir des aînés et des jeunes en costumes traditionnels pour l’accueil des visiteurs.

Entrevue avec la directrice Suzanne Cassista et le vice-président Serge Mckenzie de Destination Sept-Îles Nakauinanu
Le Silver Whisper a quitté le Port de Sept-Îles lundi soir, clôturant la saison des croisière 2022. (crédit photo Port de Sept-Îles)

Serge Mckenzie se dit confiant des défis en développement touristique à Uashat mak Maliotenam. «Il s’agit d’activités gratifiantes, qui font rayonner l’histoire et la culture ancestrale. La fierté est dormante dans la communauté innue devant l’industrie des croisières», croit Serge Mckenzie, qui s’active à la réveiller.

La participation des jeunes Innus pour de l’animation traditionnelle est toujours appréciée.