Les leaders de Sept-Îles, Uashat mak Mani-utenam heureux de voir une des leurs nommée ministre de l’Emploi

La députée de Duplessis Kateri C. Jourdain est aussi ministre de l'Emploi et responsable de la Côte-Nord.

En pleine pénurie de main d’œuvre, la députée de Duplessis Kateri C. Jourdain est nommée ministre de l’Emploi. Les milieux politique et économique dans sa région natale débordent de joie!

La directrice de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Uashat mak Mani-utenam Jessica Bélisle admet que de voir l’ancienne coprésidente Innue de son organisation devenir ministre de l’Emploi en période de pénurie de main d’œuvre provoque une grande joie, mais aussi des attentes importantes chez les membres de la Chambre.

Ministre qui connaît les dossiers

«On la connaît bien et elle connaît très bien notre réalité et nos enjeux. Elle va parler de quelque chose qu’elle vit presque au quotidien, lorsqu’il sera question de l’absence de fiabilité en transport aérien régional. D’avoir maintenant une ministre responsable de la Côte-Nord qui vit sur la Côte-Nord et connaît aussi bien les dossiers comme le pont sur le Saguenay, sera précieux», croit Jessica Bélisle.

Le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré aurait bien aimé qu’elle soit ministre des Transports, mais apprécie beaucoup l’entrée au conseil des ministres du gouvernement Legault de la députée de Duplessis Kateri Jourdain comme responsable de l’Emploi et de la Côte-Nord. «Même nos dossiers d’infrastructures et de Transports comme la réfection du boulevard Laure passent par la ministre responsable de la Côte-Nord. Nous avons la bonne personne pour avancer rapidement dans les priorités locales et régionales», commente Steeve Beaupré.

Le maire Steeve Beaupré a été parmi les premiers à féliciter Kateri Jourdain lors de son élection le 3 octobre.

Réactions autochtones

Le chef d’Uashat mak Mani-utenam Mike Mckenzie réagira collectivement avec ses collègues de la Nation Innue à la nomination comme ministre de la première femme autochtone élue à l’Assemblée nationale et au prolongement du mandat de Ian Lafrenière comme responsable des relations avec les Premières Nations.

«Les leaders du conseil ITUM sont contents et fiers des nouvelles fonctions de Kateri Jourdain. Ils lui souhaitent un bon mandat et espère être en mesure d’avancer nos dossiers comme communauté et comme nation», nous dit-on dans l’entourage du chef McKenzie.

Un geste de réconciliation

Le premier ministre François Legault a pris le temps d’adresser quelques mots à la ministre députée de Duplessis lors de son discours ce jeudi après-midi. La nomination de la première femme autochtone élue au Québec est un geste de réconciliation. Ce n’est pas une responsabilité qui va entièrement sur les épaules de Kateri Jourdain. C’est celle de tous les ministres de mon gouvernement, de tous les députés et de tous les Québécois.»