Les maires de la Côte-Nord seront solidaires pour réclamer de la CAQ une lutte soutenue contre le fly-in/fly-out

Martin St-Laurent, maire de Fermont et préfet de la MRC Caniapiscau (Photo Facebook)

Encouragés par l’élection de deux députés et la nomination d’une ministre de la CAQ, les maires de la Côte-Nord maintiendront la pression sur le gouvernement dans les dossiers prioritaires comme la main-d’œuvre et les infrastructures. Élu pour représenter la Côte-Nord au conseil d’administration de l’UMQ, le maire de Fermont Martin St-Laurent anticipe des résultats concrets et rapides pour contrer le fly-in/fly-out.

Le maire St-Laurent pense que l’attractivité de la Côte-Nord dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre va vite se retrouver à l’ordre du jour du conseil des ministres du Québec, puisque c’est l’enjeu prioritaire sur tout le territoire. La hausse du fly-in/fly-out constitue un enjeu évident à Fermont et ailleurs sur la Côte.

Extrait Martin St-Laurent, maire de Fermont

Martin St-Laurent estime que la concertation est bonne entre les maires et les préfets de la Côte-Nord, même si les réalités sont souvent différentes de Tadoussac à Blanc-Sablon, en passant par Fermont. L’assemblée des MRC et l’Union des municipalités favorisent le dialogue entre les leaders politiques régionaux.

Entrevue par Martin St-Laurent, maire de Fermont et représentant Côte-Nord à l’Union des municipalités du Québec

Donnant l’exemple des places en CPE, le maire de Fermont Martin St-Laurent pense que chaque élu défend la réalité régionale en revendiquant du soutien de l’état québécois pour des projets locaux.