Les Métallos de Fermont sont déterminés à s’opposer à l’exploitation en sous-traitance de fosses d’ArcelorMittal

Les Mtallos de Fermont s'opposent à la sous-traitance directement dans une fosse de la mine de fer du Mont Wright. (photo Facebook)

Les syndiqués de Fermont étaient nombreux aux assemblées générales Métallos à la suite d’un avis de sous-traitance d’ArcelorMittal pour l’exploitation de fosses dans ses mines de fer. « L’intention de la compagnie ne passe pas», résument les leaders syndicaux.

La grogne était palpable la semaine dernière chez les membres de la section locale 5778 à Fermont. « Les travailleurs sont déterminés à ne pas se laisser faire. L’abus de l’employeur à la sous-traitance est un affront au maintien et l’amélioration de leurs conditions de travail », observe le coordonnateur régional des Métallos, Stéphane Néron, qui assistait aux assemblées générales.

Les Métallos n’acceptent pas l’avis de sous-traitance émis le 2 novembre par ArcelorMittal. Ils soutiennent que la sous-traitance contrevient à la convention collective.  

Précédent inacceptable

Les syndiqués voient comme un prétexte l’argumentation de l’employeur comme quoi il s’agirait d’une fin de fosse. Ils rappellent qu’ils ont l’expérience, l’expertise et l’équipement pour faire le travail. Plusieurs ont dénoncé le fait que l’employeur préparait malicieusement la prochaine négociation de la convention collective.

La présidente de la section locale du syndicat des Métallos Karine Sénéchal, illustre le caractère mobilisateur des agissements d’ArcelorMittal. « La grogne est telle, que durant nos deux assemblées, nos membres se sont nommés pas moins de 15 nouveaux délégués syndicaux, du jamais vu ! »

ArcelorMittal a annoncé le 20 septembre au Cercle économique régional des Premières Nations et du Québec à Uashat le projet qu’une fosse de 13 millions de tonnes soit confiée directement aux Innus qui en assureraient l’exploitation. Le syndicat avait tout de suite réagi, en affirmant que la compagnie minière instrumentalise la communauté innue en cherchant à exploiter à moindre coût le gisement.