Les Métallos encouragés par la stabilité du prix du fer pour les prochaines négos et la production de boulettes

Le minerai de fer du lac Bloom en transit à Pointe-Noire/Sept-Îles

Un prix du fer plutôt stable depuis quelques mois pourrait favoriser le renouvellement de deux conventions collectives sur la Côte-Nord, selon le coordonnateur des Métallos Nicolas Lapierre. Le contexte économique mondial rend aussi possible une hausse de production de bouletage à Port-Cartier ou Sept-Îles.

Le syndicat amorce en janvier des négociations avec la SFP Pointe-Noire à Sept-Îles et Minerai de fer Québec au lac Bloom. Les Métallos préparent aussi les pourparlers avec ArcelorMittal pour Fermont et Port-Cartier en 2021. Nicolas Lapierre veut faire des gains pour les milliers de travailleurs de l’industrie du fer sur la Côte-Nord.

Nicolas Lapierre, coordonnateur Métallos Côte-Nord

Même si Bedrock s’est retiré du projet de relance de l’usine de Pointe-Noire/Sept-Îles, le coordonnateur des Métallos Nicolas Lapierre calcule que le marché est favorable et que les récents investissements de la Société ferroviaire et portuaire rendent l’usine plus intéressante. La stabilité que fournit la signature jeudi du nouvel Accord Canada États-Unis Mexique qui protège l’acier, permettra d’éclairer ArcelorMittal qui envisage un projet d’agrandissement de son usine de bouletage à Port-Cartier.