Les Métallos financent le front commun et des organismes communautaires de la Côte-Nord

Le Syndicat des Métallos verse 100 000 $ pour soutenir les travailleurs du secteur public en grève. Ce don sera fait sous forme de cartes-cadeaux d’épicerie pour soutenir les familles plus affectées à l’approche du temps des Fêtes.  

Le directeur québécois des Métallos, l’ancien coordonnateur à Sept-Îles, Dominic Lemieux, en a fait l’annonce ce lundi matin lors d’une visite sur une ligne de piquetage.  

Non à l’appauvrissement

« En cette période d’inflation galopante, ces travailleuses et travailleurs refusent l’appauvrissement et exigent le respect de la part de leur employeur. Comme la majeure partie de la population québécoise, nos membres sont de tout cœur avec eux », déclare Dominic Lemieux.

Les nombreux Métallos de l’industrie minière et du secteur privé de la Côte-Nord sont invités à soutenir les grévistes du front commun de la région. Les dirigeants régionaux se rendront directement sur les lignes de piquetage pour distribuer les cartes-cadeaux.

4 groupes communautaires d’ici

Par ailleurs, le Fonds humanitaire du Syndicat des Métallos (FHM) a versé des dons totalisant 56 500 $ à 25 organismes communautaires du Québec, dont quatre sur la Côte-Nord. Ces groupes offrent une aide alimentaire et autres soutiens à des personnes en difficulté.

Dans la région, le Fonds finance le Centre d’action bénévole de Port-Cartier, le Comptoir alimentaire de Sept-Îles, Maison d’aide et d’hébergement Fermont et L’espoir de Shelna de Havre-Saint-Pierre.

« L’inflation frappe sévèrement ces derniers temps. On sait que les organismes communautaires aident de plus en plus de personnes qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts », fait valoir le directeur québécois des Métallos, Dominic Lemieux.