Les Métallos font des gains pour toute la Côte-Nord en limitant le fly-in/fly-out chez Arcelor

Une partie du comité de négo du syndicat des Métallos d'ArcelorMittal

La lutte menée par les Métallos d’ArcelorMittal a permis des gains majeurs pour toute la Côte-Nord, pas seulement en bonifiant les salaires, mais aussi en favorisant l’installation des familles des futurs travailleurs à Fermont et sur le territoire de Baie-Trinité à Sept-Îles.

En entrevue au lendemain de la grève des 2500 travailleurs d’ArcelorMittal, le coordonnateur des Métallos de la Côte-Nord Nicolas Lapierre louange la solidarité régionale exprimée par les membres du syndicat avec une nouvelle prime qui limite le fly-in/fly-out et l’arrêt des horaires de 14 jours consécutifs pour 25 travailleurs à l’entretien du chemin de fer.

Entrevue avec Nicolas Lapierre, coordonnateur Métallos de la Côte-Nord

Les syndiqués d’ArcelorMittal ont décroché les meilleures conditions de travail sur la Côte-Nord et le méritent, selon le coordonnateur Nicolas Lapierre.