Les négociations piétinent entre les Métallos et Minerai de fer Québec

La compagnie Minerai de fer Québec (Champion Iron) opère mine et concentrateurs au Lac Bloom.

Le contrat des syndiqués Métallos et Minerai de fer Québec, qui exploite la mine du Lac Bloom près de Fermont, est échu depuis septembre. Le syndicat estime que la dernière proposition salariale de la compagnie «est insignifiante.»

«On discute depuis trois mois et demi et ça n’avance pas», soutient le coordonnateur des Métallos de la Côte-Nord Stéphane Néron. La minière est pourtant optimiste d’en arriver à une entente mutuellement satisfaisante. «Les négociations vont bon train avec les Métallos pour conclure une nouvelle convention collective afin de régir les conditions de travail de nos employés syndiqués», nous répond une porte-parole de la compagnie.

Le coordonnateur régional des Métallos demande à Minerai de fer Québec, filiale de Champion Iron, de faire une offre finale. Le syndicat souhaite ensuite réunir les membres concernés pour obtenir des mandats clairs dans cette négociation.

Selon Stéphane Néron, les discussions ont porté seulement sur le normatif pendant quelques semaines avant le dépôt lundi d’une première proposition salariale. «Tout accroche dans cette négo. L’offre salariale est insignifiante», déclare le coordonnateur des Métallos de la Côte-Nord.