Les Nord-Côtiers ne sont pas des buveurs modérés, mais restent des conducteurs responsables

(Photo pixabay)

Éduc’alcool publie ce matin une série de sondages CROP sur la consommation d’alcool en région au Québec. Peu de Nord-Côtiers avouent prendre le volant après avoir consommé plus que la limite permise. Ils dépassent toutefois la moyenne québécoise pour la consommation excessive.

Les Nord-Côtiers sont moins nombreux à prendre le volant en boisson et ils sont moins nombreux à éprouver des problèmes sociaux ou de santé liés à l’alcool. Ce sont davantage des conducteurs responsables que des buveurs modérés et ce n’est pas suffisant pour déclarer le bilan positif, aux yeux du directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy.

Le sondage révèle que 54% des citoyens de la Côte-Nord consomment de la boisson alcoolisée au moins une fois par semaine. Quelque 39% reconnaissent une consommation abusive au moins une fois par mois. Seulement 11% des gens de la Côte estiment que leur consommation nuit à leur santé comparativement à 17% au Québec.

La Côte-Nord affiche un des meilleurs bilans au Québec concernant la conduite et l’alcool, avec 3% des conducteurs sondés dans la région qui ont déjà conduit en ayant consommé plus que la limite permise, comparativement à 8% des Québécois. Une majorité de Nord-Côtiers (54%) ont l’impression que les policiers réalisent plus de barrages routiers dans la région.

Les gens de la Côte-Nord mélangent moins alcool et cannabis que la moyenne québécoise : 3% de la population régionale consomme les deux substances, comparativement à 28% au Québec. Le sondage CROP pour Éduc’alcool a rejoint au moins 400 répondants par région.