Les personnes handicapées et leurs familles de la Côte-Nord un peu plus isolées pendant la pandémie

La pandémie entraîne une réduction des services des organismes communautaires qui œuvrent auprès des personnes handicapées comme le répit ou les loisirs. Même le transport adapté est moins sollicité.

Malgré tous, des organismes à Sept-Îles comme Autisme Côte-Nord, le Module d’épanouissement à la vie, Répit Richelieu et le Pivot des îles gardent contact avec leur clientèle par téléphone ou sur le web. De son côté, la table régionale de concertation des associations pour personnes handicapées profite de la Semaine québécoise des personnes vivant avec un handicap pour réclamer des fonds spéciaux afin de proposer des activités virtuelles adaptées.

Selon la coordonnatrice Sylvie Vaillancourt, les personnes handicapées vivant seules font face à plus de stress et d’anxiété. Le manque de répit, le confinement et le sous-financement des loisirs pour personnes handicapées préoccupent la table régionale.

Entrevue avec la coordonnatrice de la table régionale de concertation des associations pour personnes handicapées Sylvie Vaillancourt