Les policiers sont allés secourir un motoneigiste au nord de Port-Cartier qui n’avait pas besoin d’aide

Après avoir abandonné leur camion qui n’avançait plus dans la tempête, deux policiers de Port-Cartier ont pris les motoneiges en direction du lac Walker dans la nuit. Ils ont retrouvé à 5h samedi matin un motoneigiste porté disparu depuis Minuit moins quart.

L’homme s’était réfugié dans un chalet à 5 km de sa destination. Inquiets ses compagnons qui l’attendaient ont lancé l’appel de détresse. Neige et fort vent ont amplifié l’inquiétude et compliqué l’opération policière. Port-Cartier et Sept-Îles ont reçu entre 50 et 56 cm de neige lors de cette tempête.

La porte-parole de la Sûreté du Québec Éloïse Cossette explique que l’on ne prend pas de chance avec une telle demande de sauvetage, une vie est peut-être en danger. «La SQ a déployé tous les efforts pour aller à la rencontre d’un homme, qui nous a dit qu’il n’avait pas besoin de nous finalement, et qu’il se rendra en raquette à sa destination après la tempête», explique la Sergente en communication de la SQ.

Le motoneigiste devait se rendre au km 27 sur le chemin de la Réserve faunique Port-Cartier/Sept-Îles lorsque son camion s’est enlisé dans la neige. Les policiers en motoneige ont localisé le camion autour du km 23, puis repéré l’homme rapporté disparu dans un chalet à proximité. Cette opération policière a pris fin à 6h15 hier (samedi) matin.

La tempête à Port-Cartier

La Ville de Port-Cartier n’a pas fermé son réseau routier pendant la tempête de vendredi et samedi. Elle recommandait à ses citoyens de réduire les déplacements. Selon le maire Alain Thibault, la douzaine d’employés municipaux affectés au déneigement a travaillé sans relâche. L’équipe a profité d’une accalmie de vent vers 2h du matin.

Lire aussi: 56 cm de neige sur Sept-Îles: «Du jamais vu en 29 ans»