Les pompiers d’ArcelorMittal et de la Ville de Port-Cartier travaillent ensemble pour plus d’efficacité

Une entraide sécurisante existe entre les pompiers de la caserne de la municipalité et ceux d'ArcelorMittal à Port-Cartier.

Ville avec une petite population sur un vaste territoire, Port-Cartier multiplie l’entraide sous toutes ses formes. Mêmes les brigades incendie des secteurs public et privé s’unissent pour une protection efficace et pour sauver des vies si nécessaire. Spontanément, les pompiers d’ArcelorMittal et la de la ville ont activé les mesures d’urgence le 11 avril, lorsqu’un feu a pris naissance dans une classe de l’école Dominique-Savio du secteur Pentecôte.

Sans attendre, la compagnie minière a libéré ses travailleurs formés comme pompiers ainsi que l’équipement requis. Le directeur du Service de sécurité incendie de la Ville, David Lamarre, et le chef de sûreté et protection des installations d’ArcelorMittal Exploitation Minière Canada à Port-Cartier, Steve Leblanc, savent très bien que le temps de réaction est primordial pour sauver des vies.

Il faut agir vite. L’intervention à Pentecôte la semaine dernière a démontré l’efficacité des pompiers d’Arcelor et la Ville, mais a aussi été valorisante pour les partenaires, témoigne Steve Leblanc.

Extrait Steve Leblanc chef pompier ArcelorMittal

La Ville de Port-Cartier fonctionne avec des pompiers à temps partiel, alors que la brigade qui combat les incendies chez ArcelorMittal est constituée de travailleurs qui exercent d’autres fonctions. La collaboration des deux groupes s’effectue au besoin dans le combat des flammes, mais aussi pour fournir des formations adéquates aux combattants.

Entrevue avec Steve Leblanc, chef de sûreté et protection des installations d’ArcelorMittal Exploitation Minière Canada à Port-Cartier, et David Lamarre, directeur du Service de sécurité incendie de la Ville