Les présidents des syndicats en éducation débarquent sur la Côte-Nord

Éric Pronovost, Monica Chiasson et Josée Scalabrini présidents de syndicats soutien scolaire et enseignants (photo Archive)

Le syndicat de l’enseignement mobilise les troupes sur la Côte-Nord cette semaine, à l’approche de la négociation avec Québec. Deux présidents nationaux rencontrent les profs et le personnel de soutien à Fermont, Port-Cartier, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre.

Les tâches connexes sont de plus en plus lourdes, ce qui éloigne les enseignants de la profession qu’ils ont choisie, selon Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des profs. «De meilleures conditions de travail sont nécessaires pour garder les gens en région», renchérit Éric Pronovost, président de la Fédération du soutien scolaire.

Ils accompagnent la présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer (SERF) Monica Chiasson à Fermont ce mercredi. Cette dernière croit que le gouvernement doit profiter de la négociation du secteur public pour passer de la parole aux actes, en montrant que l’éducation est une véritable priorité.

Le SERF regroupe environ 800 professeurs dans l’Est de la Côte-Nord et 600 employés de soutien dans trois commissions scolaires.