Les syndiqués du Front commun de la Côte-Nord votent pour l’entente avec Québec

Les membres du Front commun de la Côte-Nord ont rangé le matériel de mobilisation en attendant la fin des résultats des votes sur l'entente de principe. (Photo Facebook Conseil central CSN Côte-Nord)

Les résultats pour la Côte-Nord commencent à rentrer à la suite des ententes intervenues dans le temps des Fêtes entre le gouvernement du Québec et les syndicats réunis en Front commun. Pour le secteur éducation, toutes les unités syndicales de l’Est de région ont accepté le projet de convention collective. Le vote pour le oui a varié entre 63 et 88% au Syndicat de l’enseignement de la région du Fer.

La majorité des employés de l’état dans le secteur de la santé sur la Côte-Nord voteront entre le 12 et le 14 février. « La proposition salariale de 17,4% convient, même s’il reste du rattrapage à gagner. Il y a encore beaucoup de questionnement dans chaque entente sectorielle », reconnaît le président de la CSN Côte-Nord Guillaume Tremblay.

Secteur éducation

La centrale représente plus de 2500 travailleurs sur 7000 syndiqués du Front commun de la Côte-Nord. Les professeurs du Cégep de Sept-Îles affiliés à la CSN ont voté à 75% pour l’entente.

La vice-présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer Sheila Leblanc explique que la composition des classes pour les profs au primaire et au secondaire et les postes souvent à temps partiel pour le personnel de soutien, ont soulevé le plus d’appréhension lors des réunions d’information qui ont précédé les votes. « L’entente n’est pas parfaite, mais satisfaisante. La fin d’une négociation est toujours le début de la suivante », commente Madame Leblanc.

Faible participation

Dans les cinq groupes d’employés représentés par le Syndicat de l’enseignement de la région du Fer, le taux de participation aux votes a été plutôt faible, entre 48 et 73%. Les syndiqués des écoles de la Basse-Côte-Nord ont été moins nombreux à participer, soit 48% pour les employés de soutien du Centre de service scolaire du Littoral et 50% pour les profs.

Sur le territoire de Port-Cartier, Fermont et Sept-Îles, le taux de participation a été de 54% pour le soutien scolaire et 62% pour les enseignants. L’ensemble des sections syndicales locales du Front commun au Québec ont jusqu’au 19 février pour déposer les résultats du vote sur les hypothèses d’entente de principe conclues entre Noël et le Jour de l’an.