Les traverses piétonnières ont-elles un avenir à Sept-Îles?

Il n'y a plus de traverse piétonnière depuis quelques jours près du centre commercial Place de Ville.

La Ville de Sept-Îles a éliminé la traverse piétonnière de la rue Smith près du boulevard Laure, mais en ajoute sur les rues Arnaud et De la Vérendrye. Ces traverses créent souvent un faux sentiment de sécurité pour le piéton, selon le directeur général Patrick Gwilliam.

«Les habitudes de vie des automobilistes à Sept-Îles et au Québec imposent la prudence pour les piétons.» La traverse entre Place de Ville et Place Sept-Îles n’était pas sécuritaire. L’analyse policière rigoureuse et le nombre d’accidents parlent, selon le directeur de la Ville.

Patrick Gwilliam défend les décisions du conseil municipal sur les recommandations du comité de circulation. L’idée n’est pas de prioriser les automobilistes. «Il faut comprendre que les voitures arrivent de partout sur la rue Smith. Le conducteur vient souvent de prendre un virage», explique le DG.

Ce n’est pas le cas pour le nouvel arrêt piéton sur la rue Arnaud, devant la Résidence des Bâtisseurs. La Ville prévoit ajouter des traverses piétonnières pour les zones scolaires et les résidences pour aînés, où la sensibilisation des automobilistes devrait être plus facile qu’au centre-ville.

Entrevue avec Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles

Lire aussi: La Ville de Sept-Îles se prépare pour 4 ans de travaux intenses autour de l’hôpital