Lignes à très haute tension endommagées par le verglas : la majorité de la situation est rétablie sur la Côte-Nord

Capture d'écran de la vidéo d'Hydro-Québec montrant une opération de déglaçage par hélicoptère

Quatre des huit lignes principales à très haute tension sur la Côte-Nord ont été endommagées par une accumulation de verglas au cours des dernières semaines. La production de tous les barrages a pu reprendre mais certains travaux ne sont pas terminés. 

Les équipes d’Hydro-Québec ont dû mener des interventions de précision en utilisant un hélicoptère pour déglacer les lignes alourdies par le givre. 

C’est pour cette raison qu’Hydro-Québec a dû interrompre la production dans cinq barrages, dont les quatre de La Romaine.

Les lignes qui ont été affectées uniquement par le givre ont pu être déglacées par l’équipe spécialisé permettant d’être de nouveau en service. Mais l’une des lignes a été vraiment endommagée, nécessitant de plus importants travaux comme l’explique la chargée de relations avec les médias chez Hydro-Québec, Caroline Des Rosiers :

Les travaux sont longs car une partie de la ligne qui est endommagée est difficile d’accès. 

Cette ligne-là qui est au Nord de Forestville mobilise une quarantaine de travailleurs, monteurs de lignes, opérateurs de machinerie et techniciens. Hydro-Québec espère un retour à la normale d’ici la fin du mois. 

Moins d’exportations d’électricité

La production a pu reprendre dans les quatre centrales hydroélectriques de La Romaine, confirme Mme Des Rosiers.

« La ligne qui est encore hors-service n’a aucun impact sur la production des centrales », indique la porte-parole.
L’arrêt des centrales un peu avant Noël a cependant eu un impact sur les exportations d’Hydro-Québec vers l’étranger. « Notre priorité était qu’il n’y ait pas d’impact sur notre clientèle au Québec », conclut Caroline Des Rosiers.