L’impact économique de la pandémie est moins fort à Montréal et sur la Côte-Nord

L'économie de Sept-Îles a profité du maintien des activités de la grande industrie..

La Côte-Nord est une des régions les moins touchées par la pandémie sur le plan économique, selon un sondage de la Fédération des Chambres de commerce du Québec. Seulement 36% des répondants du milieu des affaires sur la Côte-Nord ont connu un fort impact, comparativement à 57% au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La Fédération a étudié quatre variables pour mesurer l’impact, dont le niveau d’arrêt des activités et les pertes de revenus. Seule la région de Montréal semble moins impactée que la Côte-Nord, avec 35,6% des répondants affirmant avoir connu un fort impact.

Près de 82% des gens d’affaires ont peu ou pas de crainte de faire faillite dans les prochaines semaines. Dans la région, la pandémie a accéléré la transformation numérique des entreprises, le télétravail, la vente en ligne et l’intérêt des consommateurs pour l’achat local.