L’industrie a versé un record de 400M$ en droits miniers au gouvernement du Québec

Le fer qui transite par le Port de Sept-Îles rapporte des millions au gouvernement du Québec, confirme l'AMQ. (photo Rio Tinto IOC)

La contribution des compagnies comme ArcelorMittal, Rio Tinto IOC et Champion Iron en droits miniers versés au gouvernement du Québec a augmenté de 37% entre 2018 et 2019. Pour l’Association minière du Québec, ces versements qui ont frôlé les 400 millions de dollars en 2019 témoignent du dynamisme de l’industrie au Québec.

À elle seule, ArcelorMittal qui exploite une mine de fer à Fermont et une usine de bouletage à Port-Cartier a versé 138,1M$. L’AMQ ajoute que ce montant record de droits miniers s’ajoute la contribution totale de l’industrie au trésor public québécois qui se chiffre à plus de 1,3 milliard de dollars, et ce, sans compter l’impôt sur les sociétés.

Selon les données les plus récentes disponibles, les sociétés minières ont dépensé près de 10 milliards de dollars en un an sur tout le territoire québécois. Elles embauchent plus de 48 000 emplois au Québec.

«Les Québécois peuvent être fiers de leur industrie minière et de son apport à la prospérité économique et sociale de la province. Nul doute que le secteur minier sera un partenaire de premier plan pour assurer la relance économique postpandémie», commente la présidente-directrice générale de l’AMQ Josée Méthot.