L’industrie hôtelière moins affaiblie par la pandémie à Sept-Îles qu’à Québec

(Crédit Photo : Courtoisie)

Directeur de deux hôtels appartenant au septîlien Simon Dubé, le Royal William Québec et l’Hôtel Le Voyageur du boulevard Laure, Martin Lamothe, est bien placé pour comparer. Il mentionne que la pandémie a affecté davantage le Vieux-Québec que la métropole de la Côte-Nord.

Il en va de même pour la relance de l’industrie. Au niveau de Sept-Îles, les réservations vont bon train, avec plus de 80% du taux d’occupation qui est atteint pour la saison estivale.

Du côté de Québec, le tout tend à reprendre tranquillement, mais les entreprises touristiques misent sur l’ouverture prochaine des frontières. En attendant, elles souhaitent que les Québécois décident de voyager à l’intérieur de le belle province, malgré plusieurs incertitudes au niveau des festivités estivales.

Entrevue avec le directeur de l’Hôtel Royal William Québec et l’Hôtel Le Voyageur Sept-Îles Martin Lamothe,

La plus grande difficulté actuellement dans le milieu hôtelier, c’est le recrutement d’employés, qui ont trouvé des emplois ailleurs durant la pandémie.