L’Inrest basé à Sept-Îles parraine un projet scientifique dans le fjord du Saguenay

La directrice générale de l’Inrest, Dre Julie Carrière

Basé à Sept-Îles, l’Institut nordique de recherche sur l’environnement et la santé au travail parraine le projet-pilote du nouveau Groupe sur l’écosystème du fjord du Saguenay. L’annonce a été fait mercredi à Chicoutimi lors de la Journée des Océans par la directrice de l’Inrest Sept-Îles Julie Carrière. L’Institut unit son expertise acquise depuis la création de l’Observatoire de la baie de Sept-Îles à celles de l’UQÀC et ULaval pour étudier l’écosystème du fjord du Saguenay.

Dans la continuité du projet Enviro-Action annoncé en mars 2022, la baie de Sept-Îles devient la zone de démonstration et le Saguenay la zone de validation. Les équipes de chercheurs fourniront des outils de gestion aux industries maritimes pou prévenir la contamination des écosystèmes des deux régions.

Outiller l’industrie

Il s’agit de partager des données scientifiques sur la qualité de l’eau, des sédiments et la pollution sonore par exemple. La chair de recherche de Sept-Îles se joint à trois laboratoires pour créer un fort soutien scientifique aux transporteurs maritimes, alumineries, compagnies minières et gestionnaires des administrations portuaires.

La directrice générale de Inrest Sept-Îles Julie Carrière est convaincue de l’efficacité d’outiller ainsi l’industrie et de la volonté des décideurs pour une meilleure protection de l’environnement.

Entrevue avec Julie Carrière, directrice générale Inrest Sept-Îles