L’opération au cerveau, une dernière chance pour Thomas d’avoir une vie meilleure

Le petit Thomas, souriant et rempli de résilience. (Photo : Courtoisie)

Il y a 3 ans de ça, la Septilienne Stéphanie Boudreau et son ancien conjoint Alexandre apprenaient que leur garçon, le petit Thomas, était atteint d’une tumeur bénigne au cerveau, mais malheureusement responsable de son épilepsie. Suite à plusieurs essais alternatifs qui n’ont donné aucun résultat, ils ont conclu que l’opération devenait la seule avenue afin d’offrir une meilleure qualité de vie pour leur super héros.

Stéphanie et Alexandre redoutent cette opération depuis le jour du diagnostic de leur enfant. Une tumeur jugée inopérable, mais qui demeure la seule option à présent, suite à de la chimiothérapie d’une durée de plus d’une année, sans résultats. Les spécialistes ont également essayé une dizaine de médications différentes pour l’épilepsie, mais toutes ces tentatives n’auront rien donné, puisqu’à présent, elle est devenue incontrôlable et difficile à gérer pour ce petit bout d’homme âgé de seulement 5 ans et demi.

Thomas fait preuve d’une maturité incomparable et comprend très bien les enjeux de sa maladie, et de son opération qui aura lieu très bientôt. Sa maman mentionne qu’il est prêt à se lancer, et qu’il est tanné de toute la médication qu’il doit ingérer à tous les jours, soit 12 cachets.

Une longue et difficile réadaptation

La tumeur de Thomas est de la grosseur d’un œuf et a des racines, ce qui rend l’opération difficile et risquée. La nouvelle neurologue qui s’occupe de lui, a présenté le dossier médical de Thomas lors d’un congrès de spécialistes en la matière. Ils se sont entendus pour dire que l’opération demeure la meilleure option, malgré les risques. De plus, plus Thomas vieillit, plus son épilepsie risque de causer des dommages au niveau de son langage, et augmenter en fréquence.  

Thomas et sa maman prendront des petites vacances afin de se ressourcer avant l’épreuve qui les attends. Ensuite, une longue réhabilitation s’en suivra avec entre autres, le réapprentissage de la parole. Les conséquences possibles demeurent un mystère, mais Stéphanie reste forte car son petit homme lui, est prêt à affronter cette étape de sa vie qui, malheureusement, retarde son entrée à la maternelle.

Sa marraine Chloé Lepage a décidé de lancer une campagne de financement sur la plateforme GoFundMe, afin de soutenir la famille, et les aider financièrement, afin qu’ils puissent se consacrer à l’essentiel, accompagner Thomas dans sa maladie et sa réadaptation. Voici le lien pour les personnes intéressées à contribuer.

Thomas reste fort face à l’adversité et est un modèle de résilience, avec toutes ces épreuves et changements qu’il a vécus depuis ces 3 dernières années.