L’organisme Sept-Îles Vélocité sera proactif pour que soit sécurisée la circulation sur la 138 Est

La route 138 est aménagée aux normes de la route verte par Transports Québec seulement jusqu'à Baie-Comeau pour l'instant. (photo Facebook Véloroute des baleines)

Sept-Îles Vélo-Cité veut une mise aux normes de la route verte par le ministère des Transports, pour la 138 entre Baie-Comeau et Kégaska. L’organisme espère voir s’accélérer les investissements afin d’éliminer les zones dangereuses pour les cyclotouristes et les amateurs de vélo de la Côte-Nord.

Fondé en 2015, Sept-Îles Vélocité s’est joint récemment à la Corporation Véloroute des Baleines. Plusieurs tronçons de la route 138, notamment à Port-Cartier et Sept-Îles, disposent déjà d’une voie cyclable. Les secteurs problématiques ont été identifiés. «Il ne reste pas des centaines de km à rendre aux normes, mais plusieurs points critiques très dangereux doivent être asphaltés», selon le président de Sept-Îles Vélo-Cité, Edmond Michaud.

Entrevue avec Edmond Michaud, président Sept-Îles Vélocité

Le ministère des Transports a déjà une carte des travaux à réaliser. Les organismes de la Côte-Nord et Vélo-Québec suivront de près les budgets accordés par le gouvernement pour le prolongement de la route verte le plus tôt possible. Ils invitent les amateurs de vélo et les élus de la Côte-Nord à joindre le mouvement pour une Véloroute des baleines jusqu’au bout de la 138.

Lire aussi : Vers le prolongement de la Véloroute des baleines jusqu’au bout de la 138