Lorraine Richard reste une députée péquiste motivée malgré tout

Lorraine Richard en campagne électorale en 2018

Malgré une fin de session politique éprouvante, la députée de Duplessis reste une péquiste motivée. Lorraine Richard a réfléchi à son avenir un instant après le départ du député de Bonaventure Sylvain Roy en froid avec le nouveau chef du parti, mais elle s’engage à continuer au sein de la députation souverainiste.

Le caucus du Parti Québécois s’est réuni samedi, ce qui a permis aux sept députés restants de renouveler leur engagement à la cause. Sylvain Roy est le troisième député à quitter le caucus depuis l’élection de 2018.

Lorraine Richard a aussi été obligée de s’excuser à la suite d’une déclaration concernant l’admission de personnes vivant avec une déficience intellectuelle dans la future Maison des Aînés à Havre-Saint-Pierre.

La députée de Duplessis n’a pas complété sa réflexion concernant une candidature à la prochaine élection en automne 2022, mais promet de travailler avec détermination jusque-là, pour augmenter le nombre de places en CPE et améliorer les services de santé, malgré la pénurie de main-d’œuvre.

Entrevue avec Lorraine Richard députée de Duplessis