L’une des plus grandes usines de transformation de graphite dans le monde devrait voir le jour sur la Côte-Nord

L’entreprise Northern Graphite a annoncé ce 10 janvier avoir conclu un accord important avec Innovation et Développement Manicouagan en vue de sélectionner un site pour la construction de la plus grande usine de matériaux d’anodes pour batteries en Amérique du Nord.

Le projet est majeur et prévoit la conception de 200 000 tonnes par an d’anodes, un matériau utilisé pour alimenter les usines de fabrication de batteries au lithium. L’usine sera construite dans la zone industrialo-portuaire de Baie-Comeau et deviendrait l’une des plus grandes au monde à convertir le concentré de graphite.

La construction d’une installation de conversion à grande échelle et à faible coût est un élément clé de la stratégie de Northern visant à renforcer l’industrie des véhicules électriques en créant une chaîne d’approvisionnement en graphite nord-américaine de bout en bout, de la mine à la batterie.

Le PDG de Northern, Hugues Jacquemin, a commenté par voie de communiqué sa volonté de construire un centre d’excellence à grande échelle. « L’offre de graphite naturel est marquée par une dépendance importante vis-à-vis de la Chine, tant en ce qui concerne la production des mines de graphite que le traitement en aval. L’usine que nous proposons résoudra ces deux problèmes à l’échelle de l’industrie en fournissant aux équipementiers et aux fabricants de batteries un approvisionnement pour répondre à la demande. »

L’accord prévoit une période de 12 mois pour que l’entreprise puisse évaluer plusieurs sites autour de Baie-Comeau afin de déterminer leur pertinence technique et économique pour la future usine. Les sites ont une superficie comprise entre 200 000 et 450 000 m2 et disposent d’un accès ferroviaire et portuaire direct, ainsi qu’un accès à de l’énergie hydroélectrique.