Marché du fer l Les perspectives sont bonnes malgré un ralentissement

Une tendance à la baisse s’observe dans le prix du fer. L’économiste sénior chez Desjardins, Chantal Routhier, nous explique pourquoi.

Après une hausse importante des prix du marché, le prix est à la baisse pour le fer. Au début de l’année, la hausse a pu s’expliquer par la relance de l’économie chinoise, explique l’économiste Chantal Routhier. Depuis le prix a baissé.

Le marché est très instable en ce moment, ce qui s’explique principalement par l’environnement géopolitique lié à la guerre en Ukraine et aux répercussions économiques de l’inflation. Mme Routhier pense que la volatilité du marché est amenée à durer car, après le contexte d’inflation, une récession est attendue dans les prochains mois dans certains pays d’Europe et peut-être en Amérique du nord. 

Sur le long terme, l’économiste croit que ce n’est pas inquiétant et que le monde dans l’industrie reste optimiste. Si les prix du marché baissent, ils demeurent plus élevés qu’avant la pandémie.