Mariages, baptêmes, messes de Pâques… les églises de Sept-Îles s’animent

L’église Marie-Immaculée sera l'hôte de la messe chrismale au début de la Semaine sainte le lundi 11 avril

L’assouplissement des règles sanitaires arrive à point à l’approche de la plus importante fête religieuse de l’année, Pâques. Dans les églises de Sept-Îles et de la Côte-Nord, les réservations ont repris de plus belles pour des mariages, des baptêmes, des cérémonies funérailles, des confirmations, des rencontres de renouveau spirituel…

Les prêtres et les animatrices de pastorale de la communauté chrétienne de Sept-Îles, Uashat mak Mani-utenam ont gardé le contact avec les fidèles pendant les deux ans de pandémie, mais les rassemblements dans les lieux de culte se sont faits rares, remarque le Curé Iréné Girard.

Entrevue avec Abbé Iréné Girard et l’animatrice pastorale Anne Boudreau

«Le retour à la normale signifie aussi un retour de l’espoir, maintenant qu’il est sécuritaire pour la santé de tous de remplir nos églises.» Ce samedi par exemple, on célèbre la fête de Saint-Joseph dans la plus vieille paroisse de Sept-Îles avec une office religieuse et une soupe partage de solidarité avec l’Ukraine.

Lire aussi : Les églises nord-côtières à la rescousse des Ukrainiens

Pâques s’en vient avec une gamme de cérémonies spéciales dans chaque église et chaque chapelle. Sept-Îles sera le centre du diocèse de la Côte-Nord avec la messe chrismale au début de la Semaine sainte à l’église Marie-Immaculée le lundi 11 avril.