Marilène Gill craint des fermetures d’entreprises sur la Côte-Nord en raison d’une mesure fédérale

Marilène Gill députée de Manicouagan du Bloc Québécois (photo Courtoisie)

La députée de Manicouagan craint la fermeture d’entreprises sur la Côte-Nord si le gouvernement fédéral n’agit pas concernant le remboursement du Compte d’urgence. Marilène Gill réclame plus de flexibilité par un report d’au moins un an de la date d’échéance du remboursement actuellement fixée au 18 janvier.

« Il faut que le gouvernement fédéral agisse pour sauver nos entreprises! », déclare la députée Gill. Le Bloc Québécois et plusieurs entreprises demandent au gouvernement de réduire la pression sur les entrepreneurs, qui subissent toujours les contrecoups de la pandémie.

Menace réelle de fermeture

Ottawa a repoussé de trois semaines dérisoires le remboursement, compte tenu de l’ampleur de la situation. La députée de Manicouagan et le Bloc croient qu’il faut que nos entreprises qui souhaitent conclure une entente de remboursement puissent jouir de souplesse, sans crainte à la perte de subventions.

«La menace de fermeture d’entreprises sur la Côte-Nord est réelle, selon madame Gill. Des emplois des Nord-Côtiers et l’économie de la région en dépendent », conclut la députée.