Marilène Gill n’est pas impressionnée par le bilan vert de Guilbeault et Trudeau

Marilène Gill députée de Manicouagan du Bloc Québécois (photo Courtoisie)

La députée sur la Côte-Nord n’a pas été impressionnée par la performance du ministre Steven Guilbeault et du gouvernement Trudeau à la Conférence de Montréal sur la biodiversité. Le bilan vert des Libéraux n’impressionne personne, selon Marilène Gill. L’ancien activiste devenu ministre de l’Environnement était accompagné du lobby canadien du pétrole à la conférence de l’ONU s’attriste-t-elle.

Porte-parole de son parti dans les dossiers autochtones, Marilène Gill prend position pour les chefs Innus qui réclament une aire protégée autour de la rivière Magpie et des mesures de protection de l’habitat du caribou. Le leadership autochtone travaille pour le développement durable de la région, croit la députée.

Entrevue avec Marilène Gill députée bloquiste de Manicouagan

Le Bloc Québécois défendra les intérêts du Québec et les positions de l’Assemblée nationale, qui réclame unanimement des transferts de fonds pour la santé. Ce sera la priorité du Bloc et de la députée de Manicouagan pour le début de la prochaine année.

Priorités 2023

Parmi les autres priorités de Marilène Gill en 2023 figurent les droits des femmes, la défense de la langue française et les dossiers du désenclavement. Elle espère organiser un forum sur le prolongement de la route 138 vers Blanc-Sablon à l’automne 2023.

La bloquiste de Manicouagan se dit aussi très préoccupée par le projet sur le contrôle des armes à feu, qui va déranger bien des chasseurs de la Côte-Nord si elle est adoptée.