Marilou Vanier est officiellement candidate du PQ dans Duplessis

Le candidat du PQ dans René-Lévesque Jeff Dufour-Tremblay, la candidate dans Duplessis Marilou Vanier, le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé et la députée fédérale de Manicouagan Marilène Gill (Photo Benjamin Ducornait Arsenal Media)

La Septilienne d’adoption Marilou Vanier portera les couleurs du Parti québécois lors des élections du 3 octobre prochain. L’investiture officielle de la candidate a eu lieu cet après-midi à Sept-Îles.

Le défi est grand pour Marilou Vanier qui va tenter d’obtenir un comté historiquement péquiste depuis 1976, mais en péril. La CAQ est pour l’instant en tête des sondages. 

Lire aussi : Élections provinciales l La CAQ domine largement les intentions de vote dans les deux circonscriptions

La députée fédérale Marilène Gill, le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé et le candidat dans René Lévesque Jeff Dufour-Tremblay étaient tous là cet après-midi pour soutenir la candidate. 

Un comté exigeant

Pascal Bérubé a souligné la difficulté de trouver le bon candidat dans Duplessis, un comté complexe à représenter selon ses mots : « Marilou Vanier est la mieux préparée pour un comté aussi exigeant que Duplessis. Les enjeux sont énormes. »

Marilou Vanier est bien connue de Marilène Gill aussi venue la soutenir. La députée de Manicouagan a salué une femme de caractère. Elles ont auparavant travaillé ensemble, alors que Marilou Vanier était adjointe de circonscription pour le Bloc québécois. Depuis deux ans, Marilou Vanier est directrice régionale pour la Côte-Nord du créneau d’excellence Ressources, Sciences et Technologies marines (RSTM). 

J’ai peut-être beaucoup de verbe mais je sais aussi écouter. Je serais une députée à la rencontre des gens de Duplessis

Marilou Vanier

Native de Laval, Marilou Vanier s’est présentée comme une Nord-Côtière d’adoption issue d’une famille indépendantiste. Elle souhaite « obtenir la juste part de l’investissement économique pour la région ».

Se dit « approchée par la CAQ »

Une première version de cette article mentionnait que la candidate avait été approchée par la Coalition Avenir Québec plus tôt dans l’année : « J’ai eu des échanges privés exploratoires. Mais ma famille politique c’est le PQ. Un député de la CAQ ne pourra rien faire pour nous. Moi j’aurai un droit de parole » a dit Marilou Vanier.

La Coalition Avenir Québec nous a contacté pour rectifier les propos de Mme Vanier. « Concernant la candidature de Mme Vanier, les hautes instances ne l’ont pas contactée pour solliciter sa candidature. Au contraire, Mme Vanier a sollicité la directrice générale et organisatrice en chef du parti, Brigitte Legault. » explique la directrice des communications pour la Coalition Avenir Québec, Claude Potvin.

Une capture d’écran d’un message adressé à Mme Legault nous a permis de le confirmer. Cette dernière aurait alors décliné respectueusement la proposition de Marilou Vanier.