Même les baleines à bosse et les rorquals communs séjournent au large de Sept-Îles l’hiver

Une photo prise par Jacques Gélineau le 3 janvier 2020 dans la baie de Sept-Îles.

Le navigateur et écologiste Jacques Gélineau s’attendait de voir de grandes baleines bleues, mais il a été surpris de voir des rorquals communs et à bosse lors d’une sortie en mer en plein hiver vendredi pour un reportage que diffuse TVA Nouvelles ce lundi.

Les baleines sont dans le Saint-Laurent pour se nourrir, rappelle Jacques Gélineau et le krill abonde même en hiver dans les baies Sainte-Marguerite et de Sept-Îles. La principale raison pour laquelle on voit moins de baleine l’hiver, c’est que l’on navigue moins. L’équipe de TVA guidée par Jacques Gélineau s’est aventurée en mer par une température de moins 15 degrés.

Généralement les baleines à bosse quittent le Saint-Laurent pour les Caraïbes en fin d’année, mais on ne savait pas trop que font les bleues en saison de glace.

Jacques Gélineau, spécialiste des baleines

L’écologiste Jacques Gélineau constate que les changements climatiques créent des bouleversements importants dans l’aire de répartition de plusieurs espèces, dont les baleines noires qui étaient absentes dans le golf dans le passé. Selon lui, la santé du Saint-Laurent est en déclin, malgré l’observation de plus de baleines.