Même sans fonds de grève, les profs de la région du Fer sont plus motivés que jamais

La mobilisation en front commun reprend devant les édifices du gouvernement du Québec sur la Côte-Nord.

L’action syndicale reprend ce vendredi sur la Côte-Nord pour 7 jours de grève en Front commun. Sans fonds de grève, les membres du syndicat de l’enseignement de la région du Fer sacrifient une semaine de salaire juste avant Noël. Ça démontre leur détermination, selon la présidente Monica Chissson.

La nouvelle offre du gouvernement du Québec proposant des hausses de salaire de 12,7% sur 5 ans ne valait même pas la peine de retourner devant les membres. La présidente du SERF-CSQ calcule qu’elle est inférieure à l’inflation, alors que les employés de l’état souhaitent un rattrapage salarial. «Pour l’instant, on a pas le choix, nous n’avons pas les moyens de ne pas faire la grève», commente la syndicaliste.

Monica Chiasson explique que ses membres ont choisi de ne pas investir dans un fonds de grève. «On a jamais eu besoin de faire autant de sacrifices pour négocier une convention collective» précise la présidente du SERF

Entrevue avec Monica Chiasson Syndicat de l’enseignement de la région du Fer

Chaque syndicat gère ses fonds de grève dans le front commun. Les travailleuses de la santé affiliées à la CSN aussi en grève disposent d’un fonds qui permet de verser une compensation aux syndiqués qui perdent une semaine de salaire.  

Le sectoriel avance

La négociation avance, mais doucement à la table sectorielle en éducation. Le gouvernement enlève de l’argent prévu pour certaines clauses visant à améliorer la tâche des enseignants pour bonifier sa proposition salariale, se désole Monica Chiasson. La présidente du syndicat de l’enseignement estime qu’il reste beaucoup d’enjeux, mais au moins ça négocie depuis une semaine.

Les travailleurs de l’état ont l’impression que la population est au courant des besoins des réseaux comme la santé et l’éducation et appuie les revendications syndicales. «La pression est sur le gouvernement de la CAQ», conçoit Monica Chiasson.