Message de sollicitation de la CAQ | Le député nord-côtier Yves Montigny se retrouve dans la controverse

Photo tirée de la page Facebook d'Yves Montigny

Le député de la circonscription René Lévesque est à son tour visé par des messages de sollicitation qu’il aurait envoyés à un citoyen, alors que la CAQ fait déjà face à une enquête de la commissaire à l’éthique.

Au premier jour de la rentrée parlementaire, le député de René-Lévesque a fait parler de lui au Salon bleu. C’est le député de Québec solidaire Vincent Marissal qui a profité de la période de questions pour présenter une capture d’écran faisant état d’un échange qu’il juge «compromettant».

On peut y voir une conversation Messenger dans laquelle le député caquiste Yves Montigny invite un entrepreneur de la Côte-Nord à participer à un cocktail de financement au coût de 100$.

Dans cette capture d’écran, M. Montigny écrit à l’entrepreneur qu’il pourrait rencontrer le ministre de l’Agriculture André Lamontagne s’il s’inscrit au cocktail.

Je sais que nous avons pas toujours fait ce que tu voulais, mais c’est une belle occasion pour parler à un ministre.

Extrait de l’échange entre le député et un citoyen

Le solidaire Vincent Marissal qui a dénoncé la situation affirme qu’«il est de plus en plus évident qu’il existe un système dans le parti de François Legault pour monnayer l’accès aux ministres du gouvernement».

Captures d’écran publiées par le député de QS Vincent Marissal sur la plateforme X

Le leader parlementaire caquiste, Simon Jolin-Barette, a répliqué qu’il n’y a aucun passe-droit et que la commissaire à l’éthique va le démontrer dans son enquête.

Rappelons que deux autres députés caquistes sont visés par une enquête de la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale déclenchée lundi pour des révélations de nature similaire.