Michèle Audette et Claude Gosselin, «mamu ensemble, un bon coup pour le Gala Teweikan

(Crédit photo Joyce Dominique CKAU)

La Société de communication Atikamek-Montagnais célèbre l’harmonie entre un public souvent non-autochtone et les artistes des Premières nations en faisant de la sénatrice Michèle Audette et du président d’Aluminerie Alouette Claude Gosselin coprésidents d’honneur. Le 4e Gala Teweikan prévu à Sept-Îles en octobre honore aussi le dynamisme d’Innu Nikamu et du milieu culturel innu.

Les artistes d’Uashat mak Maliotenam étaient d’ailleurs nombreux au 3e Gala de musique autochtone en 2019 à Trois-Rivières. Le prix Hommage avait été attribué à Philippe McKenzie cofondateur du festival Innu Nikamu. L’autre cofondateur Florent Vollant, Matiu, Scott Pien Picard et Ivan Boivin-Flammand s’étaient aussi distingués.

Le coordonnateur du Gala Teweikan, Florent Bégin précise que tout s’est réglé en peu de temps avec emballement avec Michèle Audette et Claude Gosselin. La soirée fonctionne comme un gala de l’ADISQ à tous les 2 ans. Onze prix seront remis au gala à Sept-Îles

Florent Bégin remarque que Maliotenam est une pouponnière d’artistes, ce qui explique la présentation d’un gala national dans la région.

Entrevue avec le coordonnateur du Gala de musique autochtone Teweikan

Les radios autochtones qui forment la Socam ont créé le Gala tant pour alimenter les radiodiffuseurs que pour promouvoir le talent des Premières nations.

Lire aussi: Michèle Audette et Claude Gosselin s’impliquent comme coprésidents du Gala de musique Teweikan