Mobilisation du secteur communautaire à Sept-Îles et Baie-Comeau

Des représentants du secteur communautaire ont manifesté devant Place-de-ville Sept-Îles ce matin. (photo Courtoisie)

Des organismes communautaires de la Côte-Nord se mobilisent dans la rue à Baie-Comeau et sur le boulevard Laure à Sept-Îles dans le cadre de la Journée mondiale de la justice sociale, ce lundi. Ils dénoncent le sous-financement de leurs organisations par le gouvernement.

Des groupes comme les centres d’action bénévole, L’Âtre, Transit Sept-Îles et le Rond-Point participent à la mobilisation. Impliquée depuis un an, la coordonnatrice de l’Association fibromyalgie à Sept-Îles, Marie-Claude Coulombe explique qu’elle «a découvert des travailleurs de cœur, passionnés et engagés, qui soutiennent leurs organismes à bout de bras, sans compter le temps donné. Par contre, plusieurs organismes sont sous-financés, ce qui met en péril des services à la communauté», dit-elle.

Après près de 2 années éprouvantes à faire preuve d’adaptation et de ténacité pour traverser la pandémie et maintenir le filet social autour des personnes vulnérables, le milieu communautaire déplore le choix du gouvernement de François Legault de le laisser tomber dans son dernier budget. Pourtant, la CAQ s’était engagée lors des dernières élections à mieux soutenir les organismes.

«Le milieu communautaire a répondu à l’appel avec brio. Nous exigeons aujourd’hui des moyens adéquats», affirme le coordonnateur de la Table régional des organismes, Shawn Bourdages.

Les gens du secteur communautaire remettront des cartons rouges à la députée de Duplessis, Lorraine Richard, pour qu’elle les transmette à François Legault afin de lui indiquer qu’il mérite le banc des punitions pour promesse non respectée.