Moins de touristes pourraient s’aventurer jusqu’au bout de la route avec la hausse de l’essence

Le prix de l'essence risque de décourager certains visiteurs à parcourir la distance jusqu'en Minganie.

Les réservations vont quand même bien pour les entreprises touristiques, mais le préfet de la Minganie Luc Noël craint que les hausses successives du prix de l’essence aient un impact sur la fréquentation de l’été 2022. Moins de visiteurs pourraient s’aventurer jusqu’au bout de la route 138, traversant ainsi aller-retour une grande partie de la Côte-Nord.

Le calcul du prix de l’essence devient incontournable à la planification des vacances des Québécois, remarque Luc Noël. Il souhaite des interventions plus soutenues des gouvernements pour des transports collectifs abordables pour l’avion, l’autobus et les traversiers.

La MRC de la Minganie profitera de la campagne électorale pour obtenir des engagements des partis politiques pour un lien inter-rives entre Havre-Saint-Pierre, Anticosti et la Gaspésie.