Mois de la culture autochtone, un moment de faire rayonner les Premières Nations

(photo Crédit : Julien Choquette)

Le mois de juin est celui de la culture autochtone. Trêve des moments sombres de leur histoire, sans jamais l’oublier, il est le temps de mettre en lumière les personnes rayonnantes des communautés de la région, mais également de l’ensemble du Québec.

La responsable de la programmation chez Banque et Archive Nationale du Québec (BANQ), Evelin Martin-Archambault, ainsi que le directeur de Terres en vue, André Dudemaine, sont fiers de mettre à la disposition de la population quatre activités gratuites, le tout en ligne, afin de faire connaître les artistes autochtones et de permettre au plus grand nombre de pouvoir y participer. Le tout se déroule aux environs de leur Fête Nationale, qui a lieu le 21 juin de chaque année.

Entrevue avec Eveline Martin Archambault, coordonnatrice programmation BaNQ et André Dudemaine directeur de Terres en vues»
(Crédit photo: Laure Morali)

Voici le programme paru dans le communiqué officiel :

Vendredi 18 juin à 19 h : Concert solo avec Matiu
Découvrez Matiu, musicien autochtone de la relève qui, avec sa guitare et sur des rythmes de blues et de rock, nous raconte son quotidien de citoyen-poète de la Côte-Nord. En partenariat avec Terres en vues. (photo ci-jointe. Crédit : Julien Choquette)

Samedi 19 juin à 19 h – Spectacle : Les poètes météores
Les poètes météores est un spectacle littéraire en ligne. Profitez de lectures d’autrices autochtones dans une prise de parole poétique qui constituera un hommage posthume aux poètes Édouard Itual Germain et Jeanne-Mance Charlish. En partenariat avec Terres en vues.
Avec :

  • Joséphine Bacon, poète, parolière et réalisatrice innue (photo ci-jointe. Crédit : Laure Morali)
  • Rita Mestokosho, poète et écrivaine

Pour les petits, l’auteure, comédienne et conteuse innue Katia Rock offre une magnifique Heure du conte. La capsule vidéo est disponible en tout temps.

(Crédit Christine Berthiaume)

Plus spécialisée, mais ouverte à tous et regroupant des intervenants passionnants, la table ronde Éducation et autochtonie est à ne pas manquer le mardi 22 juin à 15 h. Avec :

  • Élisabeth Kaine, professeure-chercheure à l’Université du Québec à Chicoutimi et titulaire de la Chaire UNESCO en transmission culturelle chez les Premiers Peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment
  • Lisa Koperqualuk, conservatrice au Musée des beaux-arts de Montréal
  • Jacques Kurtness, consultant, intellectuel et homme politique ilnu
  • Mathieu Thuot-Dubé, directeur des services éducatifs à Bibliothèque et Archives nationales du Québec