Musique au Vieux-Quai l Des témoins racontent le harcèlement verbal subi par la surveillante

La surveillante du Vieux-Quai de Sept-Îles qui a défendu un musicien de jouer au Vieux-Quai, des témoins présents sur place ont souhaité défendre leur version des faits. D’après leurs témoignages à Macotenord.com, la soirée ne s’est pas exactement déroulée comme ce qui a pu être rapporté dernièrement. 

Après la parution d’un article dans l’édition du 24 août du journal Le Nord-Côtier, racontant qu’un surveillant aurait interdit à un guitariste de jouer sur le Vieux Quai, des témoins ont tenu à sortir du silence.

D’après eux, tout ne s’est pas passé comme cela a pu être rapporté par le guitariste. « La surveillante ne lui a pas dit qu’il ne pouvait pas jouer au Vieux-Quai, elle a expliqué qu’il y avait des endroits pour ça et d’autres non. L’homme se trouvait dans un espace de détente, elle lui a expliqué que ce n’était pas approprié, mais il aurait très bien pu jouer ailleurs. »

Si le musicien s’est toujours montré poli avec la surveillante, les spectateurs qui étaient-là n’ont pas eu un comportement approprié : « ils étaient environ 15 et se sont montrés vraiment incorrects. L’un d’eux a dû être calmé, il insultait la surveillante. C’est du harcèlement verbal et ça personne n’en a parlé ». 

Les témoins ajoutent que la situation a mis du temps à se régler : « la pauvre employée a dû argumenter pendant 20 minutes. Tout ça pour de la musique… Elle a fini par les laisser faire une dernière chanson pour calmer l’ambiance. »

Lire aussi : Les musiciens ont bien le droit de jouer sur le Vieux-Quai de Sept-Îles