Nadine Vollant d’Uashat, honorée par l’Ordre des travailleurs sociaux pour son engagement dans la communauté

Le président de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, Pierre-Paul Malenfant a remis le Prix émérite 2022 à Nadine Vollant de la communauté d'Uashat mak Maliotenam le 22 octobre. (photo Courtoisie)

Pionnière de l’intervention sociale, en particulier en protection de la jeunesse en contexte autochtone au Québec, Nadine Vollant d’Uashat a reçu le titre de membre émérite 2022 de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, le 22 octobre dernier.

Nadine Vollant a œuvré longtemps pour la DPJ comme travailleuse sociale innue. Elle est devenue gestionnaire au CISSS Côte-Nord. Elle a été de tous les comités et de toutes les commissions depuis dix ans pour la défense des droits des familles et des enfants issus des communautés innues. Elle a contribué à de nombreux articles scientifiques sur le savoir innu.

Démarche de décolonisation

L’Ordre a entrepris une démarche de décolonisation, en collaboration avec les Premières nations. Il a reconnu le travail de trois femmes pour leur engagement dans la défense des droits des jeunes des Premières nations.  

Le statut de membre honoraire est décerné à la réalisatrice Manon Barbeau, qui a fondé Wapikoni et Musique Nomade, alors que la chercheuse Lisa Ellington a décroché le prix relève.

«Mesdames Barbeau, Vollant et Ellington ont retenu l’attention du jury en raison de leurs parcours et de leur travail acharné. Elles sont des leaders reconnues par leurs pairs et incarnent au quotidien la valeur de justice sociale», explique le président de l’Ordre, Pierre-Paul Malenfant.