Nouvelle formation en génie pour manufacturiers au Cégep de Sept-Îles

Le Cégep de la rue De La Vérendrye (photo fournie par Cégep de Sept-Îles)

Manufacturiers et Exportateurs Québec lance une nouvelle cohorte de formation en génie mécanique au Cégep de Sept-Îles. Le  Programme de formations de courte durée permettra à 23 étudiants répartis dans 22 entreprises manufacturières d’entamer leur formation en alternance travail-études en vue d’obtenir une attestation d’études collégiales.

«Ce projet est une belle initiative qui permet d’investir dans la formation de travailleurs déjà à l’emploi pour qu’ils rehaussent leurs compétences afin d’atteindre des postes plus qualifiés, en tenant compte des réalités du secteur manufacturier», explique le directeur, Formation continue et services aux entreprises au Cégep de Sept-Îles Éric Misson.

Québec contribue

Rendu possible grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, le programme se met en place dans deux collèges, soit Sept-Îles et Thetford. «La requalification est au cœur des efforts déployés pour contrer la pénurie de main-d’œuvre, soutient le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet. Le Parcours en génie, selon la formule de l’alternance travail-études, favorise la rétention du personnel pour les entreprises», pense-t-il.

Les étudiants suivent une formation de 1065 heures, réparties en quatre sessions entre le 2 mai 2022 et le 20 mars 2024. Le projet permet également de bénéficier d’un remboursement du salaire du travailleur, jusqu’à concurrence de 15 $ de l’heure, pour toute la durée de la formation.

Un projet du programme M

Manufacturiers et Exportateurs du Québec a démarré en 2018 le programme M de formation en génie mécanique, génie industriel et usinage, basés sur un modèle expérimental en alternance travail-études. Cette initiative a permis à près de 60 participants d’obtenir un diplôme. La PDG de l’organisme Véronique Proulx se dit fière d’étendre le service à Sept-Îles et Thetford pour contrer les impacts de la pénurie de main-d’œuvre et donner accès à des travailleurs qualifiés.