Nouvelles places en garderie sur la Côte-Nord: les entreprises en réclament un peu plus

Le CPE Nid d’hirondelle réalisera deux projets d’ici deux ans pour 97 nouvelles places à Sept-Îles.

Le gouvernement du Québec a annoncé 293 nouvelles places en services de garde éducatifs à l’enfance sur la Côte-Nord d’ici 24 mois. Les Chambres de commerce de la région saluent l’annonce, mais espéraient 500 places. Les employeurs rappellent  qu’il faut aussi investir pour contrer la crise de rareté de la main d’œuvre qui touche sévèrement les CPE de la Côte-Nord.

Le ministre de la Famille Mathieu Lacombe a annoncé la création de 9014 places supplémentaires au Québec. Six projets seront réalisés sur la Côte-Nord, dont trois à Sept-Îles pour 176 nouvelles places, deux à Baie-Comeau pour 83 enfants et un projet de 34 places à Kawawachikamach.

Le gouvernement du Québec double ainsi le nombre de places annoncées en octobre. Le ministre Lacombe croit que les 293 nouvelles places permettront à plusieurs parents de la Côte-Nord de pousser un soupir de soulagement et retourner sur le marché du travail. Il se dit conscient qu’il reste du travail à faire. Son ministère de la Famille met les bouchées doubles pour développer le réseau québécois.

L’Alliance des Chambres de commerce de la Côte-Nord constate que le gouvernement se soucie de cet enjeu, mais l’invite à revoir les conditions de travail des éducatrices en petite enfance. Les gens d’affaires de la région se réjouissent de l’augmentation des inscriptions pour le cours de Technique Éducation à l’enfance au Cégep de Sept-Îles et Baie-Comeau. Cette hausse n’est pas étrangère aux promesses d’une augmentation de salaire et de meilleures conditions de travail pour les éducatrices faites par le premier ministre. Les cinq chambres de commerce espèrent que celles-ci seront effectives le plus rapidement possible.