On a affaire à un gouvernement usé, conclut Marilène Gill après le discours du Trône

La députée Marilène Gill et le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet

La députée de Manicouagan Marilène Gill votera sans enthousiasme en faveur du discours du Trône, qui lui donne l’impression que les Canadiens ont élu un gouvernement usé.

Le discours du Trône d’hier contenait des mots clés comme santé, lutte aux changements climatiques et relance économique sans aucune énoncée d’intention, se désole le Bloc Québécois. Le très court discours ne justifie en rien que le gouvernement ait déclenché des élections urgentes et fermé le Parlement pendant cinq mois, réagit le chef bloquiste Yves-François Blanchet.

La députée élue pour représenter la Côte-Nord à Ottawa souhaite que le Bloc garde le cap sur ses propres propositions pour le Québec. «Nous allons appuyer à la pièce ce qui est bon pour le Québec. Nous travaillerons pour améliorer ce qui peut l’être et nous nous opposerons à ce qui est nuisible pour la nation québécoise», déclare Marilène Gill.

Le Bloc Québécois constate à la suite du discours d’hier, que le gouvernement Trudeau est en manque d’inspiration. Il lui proposera donc de mieux financer les soins de santé, freiner les changements climatiques améliorer la qualité de vie des aînés, faire la promotion du français et d’adopter des mesures pour le contrôle des armes à feu.

Par ailleurs, la députée de Manicouagan invite les aînés et les organismes de son comté à déposer des projets dans le cadre du programme fédéral Nouveaux horizons pour les aînés. L’an dernier près de 400 000$ ont été attribués à 22 projets sur la Côte-Nord grâce à ce même programme.