Pas assez d’ambulanciers sur la Côte-Nord pour suppléer à la pénurie d’infirmières

Il y a aussi une pénurie d’ambulanciers à Sept-Îles et Port-Cartier. Ces derniers ne peuvent pas répondre facilement à l’appel du ministère de la Santé pour pallier à la pénurie d’infirmières dans le réseau.

Les ambulanciers ont contribué lors de la fermeture de l’Urgence de Port-Cartier, le soir et la nuit jusqu’au 9 septembre. Toutefois, le président de la CSN Côte-Nord, Guillaume Tremblay affirme que le gouvernement veut leur imposer une charge de travail supplémentaire.

Il précise qu’il est difficile cet automne de combler les horaires pour maintenir les services ambulanciers à Port-Cartier/Sept-Îles, sans imposer du temps supplémentaire. Comme les infirmières, les ambulanciers sont épuisés.

Entrevue avec Guillaume Tremblay président CSN Côte-Nord

Ils sont sans contrat de travail depuis 20 mois, rappelle Guillaume Tremblay de la CSN qui représente les ambulanciers de Manic-5, Port-Cartier, Sept-Îles et Blanc-Sablon. Les ambulanciers ont un intérêt pour élargir leurs tâches, mais dans le cadre d’une entente négociée, précise le président du syndicat.