Pascal Bérubé dénonce le plan de relance des centres-villes de la CAQ dont Sept-Îles ne fait pas partie

Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia, chef parlementaire du Parti Québécois et porte-parole en matière d’Affaires municipales.

Sept-Îles ne fait pas partie des 19 villes qui bénéficieront de l’aide financière du plan de relance des centres-villes annoncé par la CAQ.

Cette aide de 25 millions de dollars servira à supporter les villes afin de relancer l’économie de leur centre-ville durement touché par la pandémie.

Le député de Matane-Matapédia, chef parlementaire du Parti Québécois et porte-parole en matière d’Affaires municipales, Pascal Bérubé a réagi au plan de relance des centres-villes de la CAQ aujourd’hui. Il a confié à Arsenal Média qu’il était plutôt déçu de constater que les villes de la Côte-Nord ne font pas partie de ces 19 villes.

Selon lui, il est important d’aider les régions afin d’éviter la division entre les grandes villes et les plus petites, mais aussi pour aider les entreprises de partout au Québec qui se battent contre des géants comme Amazon.

Le plan d’aide aux centres-villes du gouvernement de François Legault cible les municipalités de 30 000 habitants et plus. C’est pourquoi Baie-Comeau, Sept-Îles, Rivière-du-Loup, mais aussi à Joliette, Val-d’Or, Rouyn-Noranda, Gaspé, La Malbaie, Thetford Mines, Shawinigan, Mont-Laurier ou encore Chibougamau n’en font pas partie.

Entrevue complète avec Pascal Bérubé.