Peu populaire, faut-il revoir la formule des rencontres citoyennes à Sept-Îles?

La période de questions a été plutôt houleuse à la première séance publique 2023 à l'Hôtel de Ville de Sept-Îles.

Les élus de la Ville de Sept-Îles devront décider en 2023 de l’avenir des rencontres citoyennes dans chaque district. Celles de 2022 ont attiré peu de participants. Plusieurs citoyens profitent de la Ligne client ou des réseaux sociaux pour communiquer avec la ville, mais pas toujours de façons constructives, analyse le directeur général Patrick Gwilliam.

Ces rencontres sont utiles pour transmettre de l’information à la population et un moyen plus facile que lors des séances du conseil télévisées pour un citoyen d’exprimer un point de vue, soutient M. Gwilliam. L’administration municipale doit tenir compte des opinions et les préoccupations citoyennes, croit-il.

La Ville de Sept-Îles ne lit pas et ne répond pas aux messages sur la page Facebook, mais tient compte des appels sur la Ligne client, précise le DG Patrick Gwilliam.

Extrait avec Patrick Gwilliam, directeur général Ville de Sept-Îles

En annonçant la semaine dernière qu’elle ne sollicitera pas de renouvellement de mandat en 2025, la conseillère Charlotte Audet s’est questionnée sur la participation des Septiliens à la démocratie municipale. Elle aimerait voir plus de citoyens s’intéresser à la politique.

Lire aussi : Charlotte Audet quittera la politique municipale semi-satisfaite